Copyright 2007-2012
Built with Indexhibit

Née à Strasbourg en 1988 Justine Wagenfuhrer manie les supports et les techniques avec une préférence pour le dessin. D’une enfance solitaire elle en retire le goût des dialogues intérieurs, une vie rêvée, superposée à la réalité.
Des études à l’école des beaux arts de Bruxelles puis un master d’arts en poche, elle parcourt les routes jusqu’à Berlin. Expérience décisive, nourrie de collaborations, elle y affirme sa démarche plastique et participe à de nombreuses expositions collectives.
Influencée par le travail de kiki Smith, Justine cultive la poésie dans son travail.
Chronique du ressenti, elle interroge son propre vécu, créant une mythologie personnelle. Faisant référence à l’art sacré, son corps, à l’image des saints, est mis en scène, et se fait le porteur d’un état, d’un sentiment.
Portraits, autoportraits, sont au centre de ses compositions. Librement inspirée du christianisme les mythes se réinventent à partir de perspectives féminines, détournant les représentations érotiques traditionnelles du corps de la femme. Ainsi se crée une iconographie peuplée d’allégories parlant de la vulnérabilité du genre humain, des fondamentaux existentiels, du désir, la peur de la mort, la solitude.
Les corps sculpturaux sont au centre de la représentation plastique quand l’esprit est au centre du propos. Les personnages sans tête sont anonymes, sans identités. Loin de faire état de quêtes introspectives, l'artiste tend à ce que son œuvre englobe le spectateur, qu’une identification soit possible. Des thèmes ontologiques sont abordés par le biais de médiums délicats, typiquement féminin comme la broderie, les draps. Des objets ayant un affect, afin de toucher le sensible, faire émerger l’émotion latente.
contact: justinewagenfuhrer(at)gmail.com